Bonjour à tous,

Les urgences de Vouziers ont défrayé la chronique ces dernières semaines.

Certains journaux ont évoqués une possible fermeture de celles-ci. Beaucoup de rumeurs, de fausses informations, qui ont mis à mal l’opinion vouzinoise. L’absence de communication des principaux intéressés commencés à être pesante.

C’est pour clarifier tout cela que le président de la 2C2A accompagné du maire de Vouziers, d’un représentant de l’A.R.S et du directeur du G.H.S.A, ont organisé une réunion d’information publique.

Cette réunion a eu lieu ce vendredi 18 octobre 2019 au sein de la salle des fêtes de Vouziers.

Intégralité de la réunion d’information :

Aucune volonté de fermeture des urgences

C’est le premier message qu’à voulu faire passer le Dr Villenet (représentant territorial des Ardennes pour l’Agence Régionale de Santé). Le planning des urgences est bouclé pour les semaines à venir et il en sera de même pour les mois qui arrivent.

Le manque de médecin sur le site est principalement dû à plusieurs facteurs humains :

  • Congés maternité
  • Départ volontaire
  • Arrêt maladie
  • Souci de recrutement des médecins

À chaque trou dans le planning, le G.H.S.A fait appel à des intérimaires, ou des renforts venu de Rethel pour compléter ses effectifs. Le planning est donc élaboré en flux tendu et le directeur affirme mettre tout en oeuvre pour que le service fonctionne de la meilleure des manières.

Nous apprenons aussi qu’une enquête est actuellement en cours au sein du G.H.S.A, nous n’aurons pas plus d’informations pour le moment, car l’enquête est en cours.

Mr Warsmann à pris la parole en fin de séance pour soulever un point important !

Je vais former un vœu, que ce qui c’est passé les dernières semaines ne se passe plus à l’avenir. Moi, je suis persuadé que les urgences, elles vont continuer. Je ne sais pas pourquoi le directeur est parti ? Je n’ai pas très bien compris quand on m’a expliqué qu’un nouveau directeur était venu et qu’un membre de la communauté hospitalière ne voulait pas lui adresser la parole. Tout ça sont des choses que moi, député, je ne comprends pas. Alors on va tourner la page, on va oublier ce qu’il c’est passé et on va dire maintenant, que tous les gens qui sont dans la salle et tous les élus, n’admettraient pas qu’il y est un seul manque de la communauté hospitalière fussent-ils médecin, qui ne joue pas le jeu. Je ne veux plus entendre un seul doute sur le fait que l’on puisse déconseiller à des médecins qui font des vacations aux urgences de Vouziers d’y venir pour régler leurs comptes personnels.

Une grande majorité de la salle à applaudi, cela montre qu’il existe un souci interne qui, nous l’espérons sera réglé au plus vite.

 

Une évolution de l’offre de service

L’Agence Régional de Santé à solliciter les médecins libéraux afin d’organiser des rencontres entre professionnels du secteur pour réfléchir à la prise en charge des urgences et consultations non programmées sur l’argonne ardennaise. Cette réflexion à pour but d’anticiper les prochaines tensions possibles sur le secteur.

Plusieurs solutions on était avancés :

Il est souligné que la communication entre les médecins libéraux et hospitaliers est très forte. Ce qui permet d’avoir un dialogue et de travailler plus aisément.

Attention, ce sont des pistes de travail, rien n’est établi.

  • Création d’un centre de consultation non programmé. C’est à dire, pouvoir confier aux médecins libéraux de l’activité qui est occupé par l’hôpital, mais qui ne relève pas de celui-ci. (8m20 sur l’enregistrement au-dessus).

 

  • Création d’une maison médicale de garde rattaché à une maison de santé. Afin d’assurer la permanence des soins durant la nuit, jours fériés etc … Une maison médicale de garde permettrait de trouver rapidement un médecin pour traiter les consultations ne relevant pas du service des urgences.

 

Suite à ses annonces, le Dr Villanet a été interpelé par un citoyen lui soulignant que les projets qui sont en cours de réflexions le sont depuis plus de 15 ans. Pour répondre à cela, des chiffres concrets ont été apportés. Il existe aujourd’hui 10 maisons de santé sur le territoire (seulement quatre en 2016) et sept maisons supplémentaires sont en cours de construction.

Conclusion 

Les urgences de Vouziers ne ferment pas, personne ne peut affirmer qu’elles ne fermeront jamais ! Cependant la volonté des élus et de l’Agence Régional de Santé est clair « le maintien du service des urgences ».

Les problèmes internes de l’hôpital sont actuellement en phase d’être résolus, notamment grâce à l’enquête en cours.

Beaucoup de question et de débats lancés durant cette réunion, espérons que celles-ci donneront naissance à de belles réflexions.

 

L’ensemble de l’article à été écrit en tenant compte des propos tenus durant la réunion afin d’éviter tout quiproquo.

 

A très vite pour de nouvelles aventures avec Vouz’Actu

 

 

Donnez vous aussi votre avis